• Travaux

Les travaux du littoral ont débuté ce lundi 17 février.

poste_de_secours_tempete_nov_19.jpg

poste_de_secours_tempete_nov_19.jpg, par Patrick

 

Les 23 et 24 novembre derniers, la commune a durement été touchée par les intempéries survenues dans tout le Var, et particulièrement dans le Golfe de Saint-Tropez.

Même si fort heureusement la ville de Cavalaire n’a pas eu à déplorer de pertes humaines, le rivage cavalairois a été gravement impacté par un phénomène de vague submersion sans précédent.
De nombreux Cavalairois témoignent n’avoir jamais vu un tel phénomène depuis 50 ans.
Le chemin, les enrochements, et les réseaux de l’ancienne voie du chemin de fer qui longe le bord de mer sur presque 1km depuis la plage des Dauphins jusqu’à la Promenade de la Mer ont été tout ou partie détruits.
Les équipements publics comme le poste de secours de la plage du Parc ou encore les sanisettes ont été fortement endommagés et sont aujourd’hui hors d’usage.
Cette tempête a ainsi dévasté le littoral de la baie de Cavalaire, véritable joyau de notre territoire, et cœur de l’attractivité de notre station balnéaire.

Une mobilisation immédiate de la commune pour intervenir rapidement sur le littoral dévoré par les vagues.

Dès le lundi 25 novembre, au lendemain de ce terrible weekend, toutes les équipes, agents et Elus de la commune, en collaboration étroite avec Messieurs le Préfet et Sous Préfet et les services de l’Etat, ont travaillé chaque jour sans relâche pour que toutes les plages ravagées par ce coup de mer imprévisible puissent être restaurées pour cette nouvelle saison 2020 qui arrive très vite.
Ainsi, 2 semaines après cette catastrophe, la ville a lancé les marchés de rénovation de la voie de l’ancien chemin de fer comprenant des travaux d’assainissement, d’électricité, d’enrochement mais aussi de voirie.
D’autres appels d’offres ont également été lancés dédiés à la dépose et aux remplacements des installations publiques comme le poste de secours ou les sanitaires.
Les attributions ont été notifiées le 13 février dernier et les travaux ont ainsi pu débuter ce lundi 17 février.
 
Ces derniers auront pour fonction principale la mise en place de nouveaux enrochements plus conséquents résistant mieux à ces évènements climatiques qui ne devraient malheureusement plus être exceptionnels.
La réalisation d’un pied de talus sous la plage, et la pose d’un géotextile participeront au renforcement et à la pérennisation de ces nouveaux ouvrages dans leur ensemble.
 
Si les conditions météo le permettent, la ville souhaite pouvoir terminer les travaux début mai pour que Cavalairois, touristes, et visiteurs puissent profiter du printemps azuréen et bien sur de la prochaine saison estivale sur les plages de la baie de Cavalaire.
 
3 équipes travailleront simultanément sur l’ensemble de la zone pour optimiser la période des travaux.
 
 
 
Information auprès des professionnels
Les services de la mairie sont en relation avec les professionnels et responsables de l’ensemble des plages privées afin de coordonner leur prochaine installation avec les travaux en cours.
Tout est fait pour que ces derniers puissent s’installer dans les délais au 15 mars 2020.
 
Montant des travaux.
Le coût de ce chantier titanesque est évalué à presque 2 Millions d’euros et concerne, comme évoqué précédemment la réfection de la voie, des enrochements, et la rénovation des réseaux d’assainissement, d’électricité, et de fourniture d’eau.
La encore, grâce au travail des services de la ville, et de l’action des Elus, cette somme sera financée en grande partie par les différents partenaires institutionnels de la commune. L’Etat participera à cette opération d’envergure à hauteur de 414 000€, et la Région et le département verseront respectivement 400 000€ et 500 000€. Enfin, la communauté de communes du Golfe de Saint-Tropez contribuera à hauteur de 80 000€ au titre de la solidarité communautaire et dans le cadre de son Plan climat air énergie territorial.
 
montant_des_travaux.jpg

montant_des_travaux.jpg, par Patrick

 
Classement de la commune en état de catastrophe naturelle
Parallèlement au lancement des travaux, une démarche de demande de classement en catastrophe naturelle a également été lancée par les services de la ville dès novembre 2019.
Après instruction de la commission idoine et des services de l’Etat, la ville a ainsi obtenu la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour inondations par choc mécanique des vagues du 23 novembre 2019 au 24 novembre 2019 en date du 13 janvier. Cet arrêté a été publié au journal officiel du 29 janvier 2020.
 
Vous trouverez ci-après la parution au journal officiel.