Jumelages et relations Internationales
Cavalaire, ville internationale
De par sa vocation touristique, Cavalaire a très vite inscrit sa destinée dans une perspective européenne et internationale.
Afin de développer ses échanges avec d'autres communes, tant dans les domaines culturels, pédagogiques, touristiques et environnementaux, la Ville s'est orientée dès le début des années 70 vers la création de jumelages avec des villes européennes, puis plus récemment avec des villes d'autres continents.

Le Comité de Jumelage de Cavalaire, association régie par la loi de 1901, est donc né, il y a plus de trente ans, en 1973, lors du jumelage avec Pino Torinese en Italie. Fertile en échanges et en rencontres, ce jumelage n'a malheureusement pas résisté aux changements municipaux qui s'opérèrent au fil des années dans les deux communes.

C'est en 1984 que renaît l'idée d'un nouveau jumelage avec, cette fois, Wolfach, en Allemagne. En mai 2004, les villes de Cavalaire et Wolfach fêtèrent donc le 20ème anniversaire de leur jumelage et profitèrent de cette occasion pour resserrer encore les liens d'amitié qui les unissent.

Parallèlement, la Ville de Cavalaire a multiplié ses contacts avec l'étranger, avec notamment :
  • Un nouveau jumelage avec New Port Richey (U.S.A.) en 1990
  • L'établissement d'un Protocole d'Amitié avec Jimeï (Chine) en 2005
  • Le développement de liens d'amitié avec Santa Margherita Ligure (Italie) en 2006
Wolfach, Ville Jumelle
 

Démographie

Wolfach comptait en 2005, 5 934 habitants (Wolfachois).

Histoire

L'année de la fondation de la Ville est inconnue, mais son histoire remonte, au moins, à l'an 1148. Certains estiment que l'histoire de la ville commence à l'ère romaine.

Economie

Wolfach s'est orientée vers le tourisme, et totalise, par ses hôtels et ses pensions familiales, plus de 130 000 nuitées par an. Wolfach est aussi une ville de traditions, avec son carnaval d'origine souabe alémanique qui se tient au mois de février. La ville présente plusieurs centres d'intérêt historiques : le château de Fürstenberg, les ruines de la forteresse de Alt-Wolfach ainsi que l'hôtel de ville.

Voir aussi

Le Site de Wolfach (en Allemand)
Le Site de Jimeï (en Anglais)