Vous êtes-ici : Accueil / VIE PRATIQUE / Prévention&Sécurité / Environnement / Moustiques
 
Environnement
Lutte contre les moustiques
Depuis quelques années, le moustique "tigre", l'Aedes albopictus, est apparu dans le Var. Le Conseil Général du Var va prochainement mettre en place un dispositif de lutte contre les moustiques de simple nuisance et vecteurs potentiels de maladies infectieuses via une surveillance accrue. Voici quelques conseils et gestes simples pour apprendre à le reconnaître, s'en protéger et éviter sa prolifération.

 
 
Cliquez au centre de l'image pour agrandir
 

La lutte contre le moustique "tigre" sur le site du Conseil Général du Var

 

L'Aedes albopictus (moustique « tigre ») est apparu dans le Var en septembre 2007.

Il est implanté sur les communes de Fréjus, Saint-Raphaël et Sainte-Maxime.

 

Ce moustique peut être vecteur, principalement en outre mer, en zones tropicales et subtropicales (Afrique, Asie, Océan Indien, Amérique du Sud, Océan Pacifique) de la dengue ou encore du chikungunya.

 

 

Dans le Var, il n'a encore jamais transmis de telles maladies. Toutefois, dans le cas suivant, une contamination n'est pas impossible :

 

Si un individu porteur d'une de ces maladies est piqué par un moustique tigre une fois revenu de son voyage, l'insecte devient alors porteur du virus qu'il a prélevé avec le sang de la personne piquée. S'il pique d'autres personnes, elles peuvent-être contaminées à leur tour.

 

Voici quelques conseils et gestes simples pour apprendre à le reconnaître, s'en protéger et éviter sa prolifération.

 

Comment le reconnaître ?

 

Pour agrandir la photo, cliquez-ici

 

Ce moustique est recouvert d'une multitude d'écailles. Il doit son nom de « moustique tigre » à sa coloration noire et blanche.

C'est un insecte diurne. Il pique le jour, surtout en début de journée et en fin d'après-midi, ce qui le distingue de ses congénères plutôt nocturnes.

Il ne rentre que rarement dans les maisons.

Il vit plutôt en ville où les conditions requises à sa reproduction sont les plus favorables.

Sa piqûre est douloureuse.

 

Comment s'en protéger ?

 

- Appliquez sur la peau des produits anti-moustiques type répulsifs (sprays, crèmes…) bénéficiant d'un avis favorable des experts de l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des produits de Santé (AFSSAPS)

 

Pour cela :

 

Bien lire la notice des produits anti-moustiques avant toute utilisation

Consulter un pharmacien avant de les utiliser, surtout en ce qui concerne les enfants et les femmes enceintes.

Demander l'avis de son médecin pour les enfants âgés de moins de 30 mois.

Eviter de les appliquer sur le visage et les mains des jeunes enfants.

 

 

- Portez des vêtements couvrants et amples et les imprégner d'insecticide pour tissus (perméthrine , deltaméthrine)

- Dormez sous une moustiquaire imprégnée d'insecticide pour tissus.

- Pulvérisez des insecticides dans votre habitation (diffuseurs électriques) et à l'extérieur (serpentins)

 

Comment éviter sa prolifération ?

 

Le Conseil Général du Var va prochainement mettre en place un dispositif de lutte contre les moustiques de simple nuisance et vecteurs potentiels de maladies infectieuses via une surveillance accrue.

 

En complément, au quotidien chacun peut d'ores et déjà agir chez soi.

 

Tous les moustiques ont besoin d'eau pour se reproduire. Chaque femelle du « moustique tigre » peut pondre 200 œufs qui se transforment en larves puis en moustiques au bout de 7 jours. En supprimant les eaux stagnantes autour de votre domicile, vous éliminez les lieux de ponte éventuels.

 

Cycle de développement de l'aedes albopictus

 

Quelques gestes simples :

 

- Jardinières : arrosez les de manière contrôlée de sorte à avoir un terreau humide, mais jamais d'eau apparente

- Soucoupes sous les pots de fleurs, vases, seaux : videz-les souvent

- Réserves d'eau (bidons, bacs pour arrosage) : couvrez-les d'une moustiquaire ou d'un tissu

- Bassins d'agrément : entretenez-les régulièrement. Vous pouvez également y introduire des poissons rouges, friands de larves.

- Piscines : entretenez-les en permanence. Hors saison, videz-les ou bâchez-les.

- Gouttières, rigoles d'évacuation : entretenez-les régulièrement, vérifiez leur bon écoulement.

- Matériels de jardin, jouets, pneus, réceptacles potentiels d'eau : videz-les, retournez-les ou rentrez-les.

 

Téléchargez le dépliant "Comment se protéger des moustiques et éviter leur prolifération"

Téléchargez le dépliant "Comment se protéger des moustiques et éviter leur prolifération" (version anglaise)

 

Pour en savoir plus, quelques liens utiles :

 

Quelques photos du moustique Tigre

http://www.elbaixllobregat.net/mosquitigre/contingut.asp?id_menu=30&sub=sub28

 

Le cycle de vie du moustique

http://www.eidatlantique.eu/cycle_moustique.php

http://www.eid-rhonealpes.com/cycle.htm

 

La surveillance des moustiques exotiques importés

Selon la convention du 13 juin 2006, passée entre ministre de la Santé et l'Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral Méditerranéen (E.I.D. Méditerranée)

http://www.eid-med.org/

http://www.albopictus.eid-med.org/

 

La veille sanitaire

Préfecture de La Réunion http://www.chikungunya.gouv.fr

Ministère de la Santé http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/zoonose/12z_FAQ.htm

L'Institut de veille sanitaire http://www.invs.sante.fr/surveillance/chikungunya/default.htm

 

Pour les voyageurs

http://www.invs.sante.fr/publications/2007/plaquettepro-voyages-tropiques/voyageurs_tropiques.pdf

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1043.pdf

http://ecdc.europa.eu/Health_topics/Chikungunya_Fever/toolkit/pdf/Travellers/02%20Poster%20for%20Travellers_FR.pdf

 

Brochure en anglais

http://ecdc.europa.eu/Health_topics/Chikungunya_Fever/toolkit/pdf/General%20Public/Brochure%20for%20the%20General%20Public_EN.pdf