Vous êtes-ici : Accueil / La Corniche des Maures
 
Patrimoine
La Corniche des Maures et le Domaine Foncin

 
LA CORNICHE DES MAURES, UN BALCON SUR LA MEDITERRANEE
 
Ce massif littoral préservé s'étend sur 5 km, du Rayol-Canadel à Cavalaire. C'est le seul endroit de cette côte où le massif des Maures plonge dans la mer. Il représente donc l'un des enjeux de protection prioritaires sur la côte méditerranéenne.
 
Un site protégé

La Corniche des Maures a été classée, par décret du 7 septembre 2007 sur le territoire des communes de Cavalaire-sur-Mer et du Rayol-Canadel-sur-Mer.
 
Le site bénéficie de nombreuses protections réglementaires et fait l'objet d'inventaires nationaux tant au niveau local qu'européen. Le milieu marin, aussi bien que le milieu terrestre, est concerné.
 
Le site est en grande partie sous maîtrise foncière du Conservatoire Littoral et du Conseil Général et bénéficie du soutien des communes de Cavalaire et du Rayol.
 
Un paysage au caractère sauvage

Les paysages de la Corniche des Maures sont multiples et varient selon le point de vue marin ou terrestre. Ce balcon naturel sur la Méditerranée est caractérisé par un littoral abrupt et découpé avec une succession de petites pointes et de petites Baies.
 
Alors que l'urbanisation occupe entièrement la bande côtière de part et d'autre, le littoral du site et les collines plus en arrière constituent un espace naturel remarquable doté d'une forte identité maritime du fait de l'omniprésence de la mer dans le paysage.
 
Seul le hameau du Dattier et la maison Foncin ponctuent le paysage verdoyant de points blancs et ocres.
 
 
LE DOMAINE FONCIN
 
Une situation privilégiée, une demeure exceptionnelle.

Sur le littoral méditerranéen, que l'on décrit souvent comme sururbanisé, le domaine FONCIN est une exception. La coulée verte, située dans le Département du Var, à l'Ouest de Cavalaire, là où le massif des Maures plonge dans la mer Méditerranée, constitue un paysage d'une beauté saisissante.
 
Sur le Domaine, acquis en 1890 par Pierre FONCIN, géographe, écrivain, a été construite en 1894, au milieu d'une propriété boisée de 15 hectares, cette grande maison blanche plantée au sommet de la colline. Elle constitue un célèbre amer pour les marins et les aviateurs et offre une vue imprenable sur la Méditerranée et les Iles d'Or.
 
Après la mort de leur père en 1917, ses deux filles Mireille et Myriem FONCIN séjournent de plus en plus souvent sur le domaine.
 
En 1977, Mireille seule survivante de la famille, profite de la création du Conservatoire du Littoral pour assurer la protection du domaine : elle fait don de sa propriété, il s'agit du 1er legs fait au Conservatoire du Littoral.
 
Après son décès en 1996, le Conservatoire du Littoral entame de sérieuses études, voulant donner à ce site emblématique un usage exceptionnel et compatible avec les volontés de la donatrice : l'éducation à l'environnement et la protection de la nature.
 
Face à l'enjeu que représente ce site emblématique, le Conservatoire du Littoral et la ville de Cavalaire sur Mer ont réalisé une série d'études, afin de déterminer comment préserver la richesse, la biodiversité, la beauté de cet espace tout en respectant la volonté de la donatrice : créer un lieu de pédagogie de la protection de l'environnement, et également afin de donner à ce site un usage exceptionnel.