Vous êtes-ici : Accueil / Le pistolet à traits
 
Aménagements
Le pistolet à traits

 

La décision du maire de revoir la copie du stationnement autour de la place Benjamin Gaillard a lancé une série de travaux, dont le marquage au sol qui est effectué pour matérialiser tous les emplacements. Patrick Raffini nous détaille ces opérations  menées par les services techniques :

 

« Le marquage ne se résume pas à un coup de pistolet à peinture rapide, il met en œuvre du matériel spécifique et nécessite une préparation soigneuse ! Pour commencer nous supprimons les traits précédents, sachant que la peinture est très robuste il faut carrément surfacer avec un moyen mécanisé pour faire place nette. Nous évitons ainsi les traces successives qui se mêlent et induisent l'usager en erreur, avec un méli-mélo qui finit par ne plus rien indiquer nettement ! Sur le bitume nettoyé, nous appliquons suivant le plan la peinture de signalisation blanche qui offre une visibilité maximale et une très bonne durée dans le temps, c'est un produit dûment homologué qui nécessite un nettoyage soigné du matériel de pulvérisation car il est très adhérent. »

 

Les nouvelles places sont délimitées dans la contre-allée mais Patrick Raffini ajoute un facteur important de visibilité, qui met en valeur la différence entre les places payantes et la zone bleue ; les logos respectifs ne sont pas pulvérisés à même le bitume mais précédés d'une application de peinture noire spéciale. Ainsi le contraste est maximal et les indications sont mises en valeur, évitant toute mauvaise compréhension quant aux zones concernées !

 

FM / Ville de Cavalaire