Vous êtes-ici : Accueil / POLlution MARine, en un mot: POLMAR
 
Environnement
POLlution MARine, en un mot: POLMAR

 

Le port a connu une intense activité matinale le 25 septembre, avec un déploiement de la police municipale pour régler les accès au quai de la capitainerie… Deux poids-lourds sont stationnés sur le quai de la station d'avitaillement, l'un déplie une grue qui se positionne au-dessus du chargement du semi-remorque, l'opération est lancée !

 

La Direction départementale des Territoires et de la Mer organise, sous l'autorité de la Préfecture du Var, un exercice grandeur nature de lutte contre les pollutions marines accidentelles avec le déploiement d'un barrage antipollution ; Cavalaire a été choisie comme siège de cette opération, qui va permettre in situ de vérifier la possible application du plan Polmar-Terre du Var… Datant de 2001, la rédaction et le contenu de ce plan sont actuellement en révision, les processus d'intervention et les modalités de mise en œuvre ayant beaucoup évolué, ainsi que les modes de communication qui offrent des possibilités nouvelles, des nouveautés à intégrer dans la future nouvelle mouture en gestation…

 

Cette initiative d'opération prévue à Cavalaire se veut avant tout formatrice et offre l'occasion idéale de mettre en rapport différents services intervenants, avec le but avoué d'instaurer une coordination efficace.

 

Etaient présents à cet exercice les services du port de Cavalaire et le Centre Technique Municipal, le SIVOM du littoral des Maures – Observatoire marin, le Parc National de Port-Cros, la CCI du Var, l'Unité d'Instruction et d'Intervention de la Sécurité Civile n°7 venue de Brignoles, le CEREMA (centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement), le CEDRE (Centre de documentation, de recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux) , la Direction Interrégionale de la Mer (DIRM) Méditerranée et la DDTM, sans oublier la présence de la brigade nautique de la Gendarmerie basée au Lavandou.

 

Deux barrages ont été déployés avec des matériels différents, d'un côté l'entrée du port avec un barrage gonflé par un compresseur dès qu'il est déroulé de son support, un système flottant visible sur nos clichés qui dresse rapidement une barrière en surface contre les pollutions qui pourraient dériver. Le deuxième modèle de barrage flottant ne nécessita pas de gonflage pour son installation : plié dans une grosse boite métallique déposée sur le quai par la grue, son extrémité est amenée sur le bord du quai avant d'être reliée à un boute qui permet à un bateau de tracter l'ensemble (photo du bas)  jusqu'au point choisi pour remplir sa mission de barrage.  Garni d'éléments en mousse, et naturellement flottant, il bénéficie d'une mise en place immédiate sans nécessiter de moyen de générer d'air comprimé sur place… Ce boudin est accroché à une lourde chaîne sur toute sa longueur, chaîne qui par gravité entraîne sous la surface la partie destinée à être immergée ; la boucle est bouclée quand la seconde extrémité du barrage est reliée à son point d'accroche, l'installation est ainsi rapidement efficace !

 

Cette démonstration fut pleine d'enseignements lors de sa mise en œuvre, une expérience partagée par la totalité des intervenants qui s'avéraient très satisfaits de cette organisation…

 

FM / Ville de Cavalaire