Vous êtes-ici : Accueil / Port-Propres, formation aux agents
 
Port-Cavalaire
Port-Propres, formation des agents

 

Le port de Cavalaire a reçu 22 stagiaires venus du littoral méditerranéen pour un séminaire de formation, une opération destinée à leur transmettre l'enseignement et les éléments de la Gestion Environnementale des Ports de Plaisance.

 

Cette Gestion Environnementale Portuaire est la partie émergée d'un accord AFNOR, sur les bases duquel s'engagent les communes ou les établissements portuaires ; cet engagement suit généralement une étude-diagnostic poussée sur les tenants et aboutissants environnementaux comprenant aussi un volet consacré aux nuisances, au traitement des déchets et à la qualité de la communication mise en œuvre pour informer les usagers de ces ports.

 

Sous la houlette de Véronique Tourrel, intervenant au titre d'ingénieur environnement, le stage a commencé par un état des lieux de l'activité portuaire France et PACA, un exposé appuyé par les chiffres économiques decette activité et une description précise des activités induites par leur présence sur un territoire. Modes de gestion, modes de fonctionnement et nombre d'emplois générés ont été évoqués, l'occasion pour les stagiaires d'appréhender l'aspect économique de leur activité quotidienne avant d'attaquer un autre pan du sujet, l'acquisition de notions justes sur le contexte juridique qui régente les ports. Les outils réglementaires de protection du milieu marin ont été détaillés ainsi que leurs répercussions sur les conditions de travail des salariés, exemples à l'appui pour les outils tels que les fiches techniques, le registre des déchets et sa tenue sans omettre le plan d'évacuation de ces déchets…

 

De nombreuses discussions ont émaillé ces débats, mais une partie de cette formation s'est déroulée sur le terrain, en l'espèce sur le port lui-même : à ce titre Cavalaire se pose en modèle à suivre, grâce à sa politique portuaire et environnementale engagée bien avant la plupart de ses confrères !

 

Sur l'aire de carénage, le capitaine du port a précisé la difficulté d'encourager et de discipliner les utilisateurs avec quelques exemples, dont le point-propre qui offre une plate-forme de tri sélectif aux particuliers et aux professionnels de la plaisance… Les casiers dévolus aux déchets non souillés sont encombrés de récipients non nettoyés ni vidés, malgré la signalétique explicite et de nombreux avertissements via les marins du port, qui se retrouvent avec un tri sélectif à assurer manuellement ! Le cubage déposé fait aussi débat, sachant qu'un échelonnement des dépôts est demandé aux professionnels pour ne pas saturer le point de dépôt pendant plusieurs jours ; cette demande argumentée n'est hélas que peu suivie, les déchets arrivent en grande quantité quand l'espace de stockage du professionnel ne suffit plus !

 

Une procédure de retrait est menée chaque semaine par la société OREDUI, un passage aisé à organiser quand les dépôts sont maîtrisés et organisés…

 

 

Cette formation multi-aspect a eu un effet, celui de dédramatiser et de simplifier dans les esprits cette démarche port-propre : les agents ont été en contact direct avec des exemples concrets mis en œuvre et ont pu mesurer la logique de cette démarche au quotidien, l'occasion pour eux de participer à leur tour à la préservation de cet environnement qui nous est cher.

 

FM / Ville de Cavalaire