Vous êtes-ici : Accueil / VIE PRATIQUE / Environnement
 
Le Charançon Rouge du Palmier
Des insectes prédateurs du palmier se développent sur les rivages de la Méditerranée, et depuis quelques années sont arrivés sur le littoral des Maures. La Ville de Cavalaire a signé depuis 2008 une convention avec la FREDON, Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles, de Provence Alpes Côte d'Azur.
La FREDON est le seul organisme agréé au niveau régional par le ministère de l'agriculture, pour effectuer les détections de ces insectes, et préconiser les mesures adéquates pour limiter leur développement.
 
La convention a pour objet :
 
-          Un contrôle général du territoire communal, afin de détecter les signes de la présence des insectes.
-          L'établissement de fiches de signalement pour les palmiers suspects présents sur les domaines privés.
-          Une formation du personnel communal du service des espaces verts
-          Un travail en commun pour la détection des insectes, du personnel communal et de la FREDON, avec utilisation du matériel communal, notamment les nacelles élévatrices.
-          Des recommandations techniques pour la taille des palmiers, afin d'éviter de blesser les palmes verts et les stipes, et ne pas attirer les insectes avec des coupes fraîches non protégées, en utilisant un cicatrisant pour recouvrir les plaies de taille.
-          Toutes ces actions sont maintenant complétées par un moyen préventif enfin autorisé, un traitement chimique, la FREDON, le service des espaces verts et le service environnement restent à votre disposition pour vous orienter et vous conseiller sur les bonnes pratiques.
Il existe  d'autres traitements possibles, notamment les traitements biologiques par le biais de « nématodes ».
 
Quels sont les insectes ravageurs du palmier ?
 
Sur le territoire Cavalairois est plus particulièrement présent, le Charançon rouge.
 
PREVENTION

Afin d'éviter l'infestation d'un palmier, quelques mesures simples peuvent prévenir une attaque précoce.
 
1- Surveiller régulièrement les Phoenix
2- Tester la solidité des palmes surtout si l'une d'elle commence à se décaler par rapport aux autres palmes de la couronne
3- Ne tailler que les palmes sèches, les palmiers ne sont pas faits pour être taillés en « ananas ». Si des palmes vertes doivent être retirées, toutes les plaies doivent être couvertes avec un mastic, une glu ou un goudron végétal le plus rapidement possible.
4- Ne tailler un palmier qu'en dehors des mois de sortie du charançon tailler de janvier à mars en évitant les gelées.
5- Exiger un passeport phytosanitaire pour tout palmier en container particulièrement pour les Phoenix importés d'Espagne ou d'Italie (et ne pas hésiter à demander des garanties de reprise)
6- Contacter la DRAF-SRPV (Service Régional de la Protection des Végétaux), la FREDON (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles) ou la Commune de Cavalaire en cas de symptômes douteux
7- Rester informé régulièrement de l'état de progression de l'infestation et des moyens de lutte possibles.
 
LUTTE CHIMIQUE

La lutte chimique représente encore une sorte de réflexe. Elle représente une option sur le court terme sans hypothéquer la recherche de solutions durables.
 
Produits de synthèse
L'emploi d'imidachlopride (Confidor), est autorisé mais désormais, uniquement, par les professionnels. Le Service Environnement et le service des Espaces Verts sont à votre disposition pour obtenir la liste des professionnels agrées pour l'utilisation de ce produit.
 
LUTTE BIOLOGIQUE

Nématodes: L'efficacité de ces nématodes sur le terrain est assez variable avec seulement 50% de mortalité sur les larves de Charançon rouge et une survie de 24 h sur le tissu des palmiers infestés. Des études récentes en Espagne montrent une efficacité intéressante mais la nécessité de traiter très régulièrement (3 semaines). Les nématodes étant polyphages, ils peuvent s'attaquer aux abeilles et les traitements sont donc crépusculaires.
 
Quelles actions ont été réalisées par la Ville de Cavalaire et la FREDON ?
L'ensemble des palmiers municipaux est traité par des agents de la commune ayant reçus une formation par la FREDON. Ils ont également un rôle de conseils et peuvent, sur rendez vous, venir chez vous.
 
Lorsqu'un palmier malade est détecté par la FREDON, le propriétaire reçoit un courrier de la Préfecture, stipulant de réaliser rapidement les travaux nécessaires pour assainir la plante, ou l'abattre. Dans le même temps, la commune envoie un courrier au même propriétaire pour lui indiquer la marche à suivre et la personne qu'elle peut contacter pour plus d'information.
 
Comment les particuliers peuvent-ils agir ? 
Actuellement, aucun traitement ne peut être fait par le particulier. Le seul moyen est de faire appel à un professionnel.
N'hésitez pas à prendre contact avec le Service Environnement : 04 94 00 11 52 ou le service Espaces Verts : 06 07 10 60 53 pour plus de renseignement.