dicrim_pdg.png

dicrim_pdg.png, par Patrick

Comme toutes les communes de France, les villes du Golfe de Saint-Tropez sont exposées à des risques naturels et technologiques appelés « risques majeurs ». Pour la commune de Cavalaire sur mer, les risques identifiés sont les suivants : incendie de forêt, inondations, submersion marine, mouvements de terrain, séisme et transport de matières dangereuses. La prévention et la gestion de ces événements est une responsabilité partagée entre les pouvoirs publics et chaque citoyen.

DOCUMENT D'INFORMATION COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS

Afin que chaque administré puisse être acteur de sa propre sécurité, la municipalité met à votre disposition un Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM). Ce petit livret vous permettra de connaître les différentes situations auxquelles notre commune est exposée, ainsi que les mesures prises pour limiter les conséquences sur la population et les bons réflexes à avoir en cas de crise. Il est disponible en mairie ou consultable ci-dessous.

 

Cavalaire - DICRIM 2017 by on Scribd

 

ETRE INFORME EN CAS DE CRISE : INSCRIVEZ-VOUS A TELEALERTE

En cas d'événement dangereux prévu ou survenu sur le territoire communal, le Plan Communal de Sauvegarde prévoit un volet dédié à l'information de la population. Pour ce faire, la commune est dotée d'un outil appelé «Téléalerte » qui permet, en quelques minutes, d'envoyer un message d'alerte par message vocal, SMS ou mail à l'ensemble des administrés inscrits sur le listing d'alerte.

Si vous souhaitez être informé en cas de risque survenu près de chez vous ou de crise majeure touchant l'ensemble de la commune, et recevoir par ce biais des consignes de sécurité adéquates, vous pouvez vous inscrire gratuitement sur ce listing :

En remplissant le formulaire en ligne : Lien formulaire (code HTML pour l'iframe) :

 

Ce service est uniquement dédié au système d'alerte à la population et vos coordonnées ne seront pas utilisées à d'autres fins.

Par téléphone au 04 94 00 11 58

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (PCS)

Pour prévenir ces dangers et y faire face le cas échéant, la Ville a mis en place un Plan Communal de Sauvegarde. Ce PCS est un dispositif qui permet à la Ville d'organiser l'assistance à la population et la sauvegarde des biens lors d'un sinistre important (mise en place d'une cellule de crise, mise à l'abri des personnes et des biens, hébergement d'urgence et restauration,...).

En cas de crise majeure :

L'organisation municipale à votre service

Le Plan Communal de Sauvegarde a été institué par la loi du 13 août 2004 sur la modernisation de la sécurité civile. Il a vocation à organiser la réponse communale en cas d’événement majeur, et doit définir un dispositif communal opérationnel permettant à l’équipe municipale de gérer une crise éventuelle dans des conditions optimales.

Un poste de commandement communal opérationnel 24h/24

Le PCS est déclenché en cas de crise ou en cas de risque de survenue d'un événement majeur. Pour le risque inondation par exemple, le dispositif est mis en place dès les premières alertes météo afin que les équipes soient mobilisées et prêtes à intervenir. L'ensemble des missions se déroule sous l'autorité du Maire qui devient le Directeur des Opérations de Secours (DOS) et réunit le Poste de Commandement Communal (PCC) au PC de crise (la mairie ou, en cas d'inondation, le Centre de Loisirs).

En cas d'alerte, Le Maire, avec l'appui du PCC et en liaison avec le SDIS et la Gendarmerie, est chargé du guidage des services de secours vers les lieux concernés, mais également de la logistique : évacuation, accueil, hébergement, soutien psychologique des victimes, mais aussi régulation de la circulation, aide aux secouristes,...

Le PCC doit donc être en mesure d'analyser la situation, grâce à des équipes de terrain notamment, afin de connaître le statut et l'évolution des événements et de coordonner les différentes actions.

Pour ce faire, le PCC est organisé en quatre cellules opérationnelles qui agissent sous l'autorité du RAC (Responsable des Actions Communales) :

  • La Cellule Secrétariat / Standard : elle permet l'échange d'information en interne mais assure également la liaison avec les services extérieurs (pompiers, gendarmerie, Préfecture, communes voisines,...), diffuse l'alerte et les messages de sécurité vers les administrés (notamment grâce à l'outil « Téléalerte »), renseigne et accueille le public .

  • La Cellule Évaluation / Sécurité : elle tient le PCC informé sur l’événement et son évolution sur le terrain, définit les périmètres de sécurité, assure la coordination de terrain entre les différents services opérants et la sécurité des opérations de sauvegarde.

  • La Cellule Logistique : elle est chargée de mettre en œuvre sur le terrain les opérations de sauvegarde, et de fournir les moyens nécessaires à ces missions.

  • La Cellule Population : elle a pour mission de prendre en charge la population sinistrée (accueil, hébergement d'urgence, ravitaillement, soutien social et psychologique,...)

 

Ce dispositif est appelé Cellule Communale de Crise (CCC). Elle est composée d'élus et d'employés municipaux qui connaissent bien le territoire communal et sont répartis dans les différentes cellules en fonction de leurs compétences. En cas d'alerte, la CCC peut être mise en place rapidement et à n'importe quel moment.

Après la crise

Lorsque la crise prend fin, la Cellule Communale de Crise reste active. Selon le type d’événement, il faut continuer a assurer la sécurité sur le terrain et établir des diagnostics (études géotechniques,...), assister les personnes sinistrées, éventuellement les reloger et les aider dans leurs démarches administratives,... Dans tous les cas, il est important d'organiser un retour d'expérience sur l’événement afin d'améliorer le fonctionnement de la CCC.

Liens utiles

Risque inondations :

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/campagne-pluie-inondation

Risque canicule :

http://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/canicule

Risque attaque terroriste :

http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste